La Mission | Présenter un projet | Recevoir la newsletter | consulter rapidement les dernières mises à jour de notre site RSS                                      Rechercher sur le site

recommander cet article


Candidatures pour le Prix Vendôme 2009





carre vert
Prix Jean Carbonnier (Mission de recherche Droit et Justice)




Prix Jean Carbonnier 2012 - Veronika Nagy


Le prix Jean Carbonnier de la recherche sur le droit et la justice 2012 a été attribué à Veronika Nagy, pour sa thèse portant sur « Le domicile conjugal comme source des conflits judiciaires. Ce que la face « honteuse » du divorce nous apprend sur le lien matrimonial », sous la direction d’Irène Théry, directrice d’études à l’EHESS.

La cérémonie de remise du Prix à Veronika Nagy s’est déroulée le 5 février dernier, dans les Salons du Conseil constitutionnel, en présence des membres du jury, de la famille de Jean Carbonnier et de Jean-Louis Debré, Président du Conseil constitutionnel.

- Résumé de thèse – Veronika Nagy
- Discours de Dominique Fenouillet – Prix Jean Carbonnier 2012
Dominique Fenouillet est professeur de Droit privé à l’Université Panthéon-Assas, directrice du Laboratoire de sociologie juridique et membre du jury du Prix Jean Carbonnier.

Parcours de Veronika Nagy

Ancienne allocataire de recherche de l’EHESS et ancienne ATER à l’Université Lille 3 Charles de Gaulle, Veronika Nagy termine actuellement un travail postdoctoral consacré aux discours judiciaires sur la paternité dans les litiges relatifs au sort des enfants mineurs. Menée au sein du Centre Norbert Elias (UMR 8562), cette recherche s’inscrit dans le cadre du programme « Pères en solitaires : paternités contemporaines et nouvelles trajectoires familiales » dirigé par Agnès Martial.
Veronika Nagy est également chargée d’enseignement au Centre d’Éducation Permanente de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et formatrice à l’Institut régional de formation des Allocations familiales, en sociologie du droit de la famille.
Elle est, par ailleurs, expert près la Cour d’appel de Paris, en section traduction et interprétation de langue hongroise.
Sa prochaine publication « Exercer sa paternité, une lubie passagère ? Disqualification des prétentions judiciaires des pères séparés ou divorcés », paraîtra au printemps 2013 (Informations sociales n°176, mars-avril 2013).





Dans la même rubrique

Prix Jean Carbonnier 2013 - Pauline Abadie


Prix Jean Carbonnier 2012 - Veronika Nagy


Prix Jean Carbonnier 2011 : M. Mathieu Jacquelin


Le prix Jean Carbonnier 2010 à Mlle Adélie Pomade


Prix Jean Carbonnier 2009


Prix Jean Carbonnier 2008


Prix Jean Carbonnier 2007


Prix Jean Carbonnier 2006